Dans la presse :

La femme et la machine à écrire il y a cent ans Article de la Nouvelle République du 3 juillet 2014

Le mannequin d'Agathe illustre la secrétaire idéale de 1914 avec les appareils les plus modernes de l'époque, dont l'ancêtre du dictaphoneLe mannequin d’Agathe illustre la secrétaire idéale de 1914 avec les appareils les plus modernes de l’époque, dont l’ancêtre du dictaphone.

L’aventure de la machine à écrire et à calculer propose cet été une exposition sur le travail administratif des femmes pendant la Grande Guerre. Autour d’objets centenaires, machines à écrire, de sténotypie, etc, l’expo décrit l’accès des femmes à ces métiers et leurs conditions de travail dans une société misogyne. Jeanne Sala a reconstitué un bureau d’époque et la « secrétaire idéale » : « On prêtait aux femmes des qualités qui nous font bondir aujourd’hui : disciplinées, propres, organisées, passe encore. Mais un préfet soulignait aussi qu’elles  » n’ont pas d’ambition à trouver un travail mieux rémunéré  » » et ne concurrençaient donc pas les hommes.

Cour de la Préface, entrée gratuite.

Photo : Nouvelle République
Lire l’Article sur le site Internet de la Nouvelle République >>